Le 5 juin 2024, Philippe Pernet-Schoelcher, président de l’ONG COEDADE, a eu l’honneur et le plaisir de découvrir les installations de la brasserie Cap d’Ona dans les Pyrénées Orientales. Ce nouvel espace est situé à Céret, capitale de la région du Vallespir, traversée par le Tech, une rivière prenant sa source au Roc Colom (2507 m) dans le massif du Costabonne. Cap D’Ona est bien plus qu’une simple brasserie. Il s’agit d’un véritable centre névralgique dédié à la production de bière, alliant modernité et innovation, tout en gardant le respect des produits et de l’environnement.

Fondée en 1998 par Gregor Engler, maître brasseur passionné, la brasserie a su conquérir le cœur des amateurs de bières artisanales par la finesse et l’originalité de ses créations. L’entreprise a débuté avec une petite production mais a rapidement gagné en notoriété grâce à ses recettes innovantes et son respect des traditions brassicoles. Avec plus de 50 médailles à son actif, dont le prestigieux prix de la meilleure bière du monde en 2023, Cap d’Ona est un acteur incontournable dans l’univers brassicole. Ces distinctions témoignent du savoir-faire et de la passion qui animent chaque membre de l’équipe de la brasserie.

Dès ses débuts, Cap d’Ona a mis l’accent sur l’utilisation d’ingrédients locaux, 100% naturels et de haute qualité. L’orge, le malt et le houblon proviennent essentiellement de la région, garantissant ainsi la fraîcheur et la traçabilité des matières premières. Cette démarche s’inscrit dans une volonté de préserver le savoir-faire local et de soutenir les agriculteurs du territoire.

L’innovation est également au cœur de la philosophie de Cap d’Ona. La brasserie n’a cessé de repousser les limites de la création brassicole, en expérimentant de nouvelles recettes naturelles et en revisitant les styles traditionnels. Cette audace a permis à Cap d’Ona de se forger une identité unique et de proposer une gamme de bières d’une grande diversité, toutes empreintes de caractère et de personnalité.

En 2024, Cap d’Ona entame un nouveau chapitre de son histoire en s’installant et réhabilitant pour cela une ancienne friche industrielle à Céret, autrefois propriété de la famille Job et laissé à l’abandon. Ce site chargé d’histoire offre à la brasserie un cadre unique pour perpétuer sa tradition brassicole tout en embrassant l’avenir avec audace.

La qualité et la sécurité alimentaire sont aussi au cœur des préoccupations de Cap d’Ona. Le nouveau site de Céret a été conçu pour répondre aux normes d’hygiène les plus strictes, garantissant ainsi une production irréprochable. Un laboratoire interne permet de contrôler rigoureusement chaque étape du processus de brassage, de la sélection des matières premières à l’embouteillage.

Les initiatives éco-responsables de la Brasserie Cap d’Ona sont nombreuses et variées. La gestion de l’eau est une préoccupation majeure pour Cap d’Ona. La brasserie a mis en place un système de récupération des eaux usées qui, après traitement, sont réutilisées pour le lavage des installations et l’arrosage des espaces verts. Cette démarche s’avère particulièrement précieuse dans le contexte de sécheresse que connaît les Pyrénées Orientales, où la préservation de cette ressource vitale est essentielle.

Cap d’Ona intègre les principes de l’économie circulaire dans l’ensemble de ses activités. Les drêches, résidus du brassage, sont valorisées en agriculture locale en tant qu’aliment pour le bétail, contribuant ainsi à un cycle vertueux. Les bouteilles en verre sont consignées et réutilisées, réduisant ainsi la production de déchets. Cette approche circulaire permet à la brasserie de minimiser son impact environnemental tout en préservant la qualité et le goût unique de ses bières.

Cap d’Ona utilise des produits d’entretien biodégradables et respectueux de l’environnement. Pour ses livraisons, la brasserie privilégie le transport local et utilise des véhicules écologiques, réduisant ainsi son empreinte carbone. La brasserie organise également des visites et des ateliers pour sensibiliser le public aux enjeux environnementaux et aux bonnes pratiques en matière de développement durable. Enfin, elle soutient des initiatives locales en faveur du développement durable, telles que la plantation d’arbres et la restauration de zones humides, démontrant ainsi son engagement global pour la protection de l’environnement.

Soucieux de son impact environnemental, Cap d’Ona a opté pour le gaz naturel comme énergie principale pour alimenter sa production. Bien que cette énergie fossile soit souvent critiquée, elle présente des avantages indéniables dans le contexte actuel. Le gaz naturel est une source d’énergie fiable et performante, permettant une production constante et de haute qualité. De plus, l’intégration progressive du gaz vert, issu de la méthanisation, dans la distribution de cette énergie en fait une solution très prometteuse pour les années à venir. Le gaz vert, étant renouvelable et moins polluant, contribue à réduire davantage l’empreinte carbone de la brasserie, alignant ainsi Cap d’Ona avec les objectifs de durabilité et de respect de l’environnement.

Cap d’Ona est bien plus qu’une simple brasserie. C’est une entreprise qui allie tradition, innovation et responsabilité environnementale. Son installation récente à Céret, dans un espace repensé et éco-responsable, est une nouvelle étape dans son développement. Avec des bières primées à l’échelle mondiale et un engagement fort en faveur de l’environnement, Cap d’Ona continue de tracer sa route avec brio, inspirant à la fois les amateurs de bière et les entreprises soucieuses de leur impact écologique.

Pour l’ONG COEDADE, Cap d’Ona est un havre de saveurs et d’engagements, une ode à la tradition, aux produits naturels et à l’environnement, une mélodie qui résonne au cœur des Pyrénées-Orientales. À découvrir absolument et à déguster (avec modération bien évidemment !).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *