Nous sommes heureux de vous présenter nos membres d’honneur, célébrités, chefs d’entreprises, femmes et hommes politiques, spécialistes hautement qualifié dans un domaine en rapport avec la mission de l’ONG COEDADE.EU.

Ils constituent un atout inestimable pour notre organisation et nous les remercions chaleureusement pour leur soutien, amitié et fidélité.

Firmine RICHARD

Née le 25 septembre 1947 à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe, Firmine Richard est une comédienne française. Après son arrivée en Métropole en 1965, elle entame sa carrière professionnelle aux PTT et à la RATP, avant de retourner dans sa terre natale. C’est lors d’un nouveau séjour en France que Firmine Richard attire l’attention de Coline Serreau. À la recherche d’une actrice noire pour son film « Romuald et Juliette » (1988), la réalisatrice lui offre sa première opportunité de briller sur grand écran.

Après avoir partagé l’affiche avec Daniel Auteuil, Firmine Richard enchaîne les rôles au cinéma et multiplie les apparitions télévisuelles. Ses performances dans les films « Huit femmes » de François Ozon (2001) et « La Première Étoile » de Lucien Jean-Baptiste (2008) sont parmi celles qui ont marqué les esprits. Elle obtient en 2009 son premier rôle principal dans la comédie Je vous aime très beaucoup de Philippe Locquet.

En plus de sa carrière cinématographique, Firmine Richard a également participé à des projets télévisuels, offrant des performances remarquables dans des séries et des téléfilms.

Parallèlement, à sa carrière d’actrice, Firmine Richard est élue conseillère de Paris dans le 19ème arrondissement, en mars 2008. En 2014, elle est élue conseillère d’arrondissement dans le 19ème arrondissement de Paris.

Au-delà de son talent artistique, Firmine Richard est également une voix importante en matière de diversité et de représentation dans l’industrie du cinéma. Elle a contribué à promouvoir la visibilité des artistes noirs et antillais en France, ouvrant la voie à une plus grande inclusivité dans le domaine artistique.

Dona, Jean-Claude HOUSSOU

Dona Jean-Claude Houssou est un homme politique béninois né le 20 janvier 1963 à Ouidah. Depuis le 6 avril 2016, il occupe le poste de ministre de l’Énergie au sein du gouvernement béninois.

Son parcours académique l’a conduit au lycée Béhanzin de Cotonou pour ses études secondaires, puis à l’École nationale supérieure d’électricité et de mécanique (ENSEM) de Nantes, en France, où il a brillamment obtenu son diplôme en génie électrique et en gestion. En 1991, après l’achèvement de ses études, Dona Jean-Claude Houssou intègre l’entreprise française EDF. Au sein de cette dernière, il a occupé diverses fonctions, notamment celles de directeur de centrale thermique, de directeur de la production thermique, et de responsable du groupe Accès à l’énergie pour les pays en développement. Depuis mai 2023, il assume les fonctions de Directeur des Relations Institutionnelles Afrique.

En 2016, Dona Jean-Claude Houssou a été nommé ministre de l’Énergie, de l’Eau et des Mines du Bénin, et il a été reconduit à ce poste en 2021. Au cours de ses mandats successifs, il s’est distingué par la mise en place de projets novateurs visant à améliorer l’accès à l’électricité au Bénin. Notamment, le lancement du programme ambitieux « Eclairer le Bénin » témoigne de son engagement à fournir de l’électricité à 75 % de la population d’ici 2025. Par ailleurs, sa contribution à la diversification du mix énergétique du Bénin est notable, avec l’introduction de sources d’énergie renouvelable telles que l’énergie solaire et l’énergie hydroélectrique.

José MARRERO-Y-CASTRO

Né à Santa Cruz de Tenerife, îles Canaries, en 1959. Diplômé en marine civile de l’Université de La Laguna.

Diplômé d’études avancées (pré-doctorat) dans le domaine de la connaissance de la construction navale. Professeur responsable du programme de qualité de l’enseignement en formation professionnelle au ministère de l’éducation de la Communauté autonome des îles Canaries. Expert en tourisme durable. Il a développé un vaste travail international de collaboration dans des institutions liées à l’UNESCO dans ce domaine. José est également l’auteur d’ouvrages de poésie.

Henri GOT

Docteur ès Sciences, spécialité Géologie Marine. Docteur de spécialité en Hydrogéologie. Professeur Honoraire des Universités. Ancien Président de l’Université de Perpignan. Ancien directeur du Laboratoire Associé au CNRS de Sédimentologie et Géochimie Marines de l’UPVD. Ancien directeur du Centre d’Initiation à l’Enseignement Supérieur de Montpellier.

Membre du Conseil Départemental de l’Environnement et des Risques Sanitaires et Technologiques (CODERST). Membre du Conseil de Suivi et d’Evaluation (CSE) du projet territorial de développement durable (loi Grenelle 2015) de l’agglo Perpignan-Méditerranée de 2010 à 2014. Président du Conseil de Suivi et d’Evaluation en 2014-2015, puis du Conseil de Développement Durable de Perpignan Méditerranée Métropole de 2016 à 2020. Près de 200 conférences sur les sujets traitant de la géologie, du développement durable, de l’eau et de l’énergie.

Harry DURIMEL

Harry DURIMEL est avocat au Barreau de la Guadeloupe et Maire de la ville de Pointe-à-Pitre.

Fervent défenseur d’une intégration dans l’environnement caribéen, cet écologiste convaincu a défendu de nombreuses causes. Il fut notamment le premier à dénoncer la contamination des terres guadeloupéennes au chlordécone.

Depuis les élections municipales de juin 2020, c’est en tant que Maire de la ville de Pointe-à-Pitre qu’il s’engage au quotidien pour un sursaut écologique et économique de cette ville-centre.

Jean-Yves COLLET

Né en 1959 en Savoie, Jean-Yves Collet obtient en 1982 un doctorat vétérinaire avec une thèse sur les orangs-outans dans leur milieu naturel à Sumatra et à Bornéo. Il est lauréat de la  Fondation de la Vocation  en 1983 (parrain  Yves Coppens ).

En 1985, il abandonne la recherche scientifique et rejoint l’équipe du cinéaste animalier  Gérard Vienne  pour les quatre années que dureront le tournage et le montage du long métrage «  Le Peuple Singe  » et de la série télévisée « De Singe en Singe », produits par  Jacques Perrin . En 1994, au sein de la société LEO PRODUCTIONS, il crée et dirige LEO WILDLIFE, département spécialisé dans la production de documentaires consacrés aux animaux et à l’environnement.

Aujourd’hui, Jean Yves est auteur-réalisateur d’une quarantaine de films documentaires nature environnement animalier (26’, 52’, 90’) pour l’ensemble des chaînes télévisées françaises en coproductions internationales avec des diffuseurs illustres comme National Geographic et Discovery Channel (USA), NHK (Japon), ZDF (Allemagne), etc. Jean Yves Collet a reçu plus de 30 récompenses internationales dont le Sylver Apple au MNLE Award d’Hollywood, le Medianet d’Argent au Filmfest de Munich et une nomination au Cable Academy Festival d’Hollywood.

André JOFFRE

André Joffre, né le 31 décembre 1953 à Rivesaltes, est un ingénieur des Arts et Métiers qui a consacré plus de 40 ans de sa vie à promouvoir l’énergie solaire. Après avoir travaillé dans la filiale solaire de la Société européenne de propulsion, il a fondé TECSOL, devenu l’un des principaux bureaux d’études européens en énergie solaire.

Engagé en faveur de la transition énergétique, André Joffre a dirigé TECSOL, une entreprise spécialisée dans l’étude, l’installation et la maintenance de systèmes solaires photovoltaïques, ayant réalisé plus de 1 000 projets solaires d’une puissance totale de plus de 100 MWc.

Il a joué un rôle majeur au sein de la filière solaire en occupant des postes tels que président d’Enerplan, syndicat national de l’énergie solaire, vice-président de la CCI des Pyrénées-Orientales, et président du pôle de compétitivité DERBI en Occitanie. En 2018, il est devenu le premier président de la Fédération Nationale des Banques Populaires ayant une expertise dans le domaine de l’énergie solaire.

André Joffre a été reconnu pour ses contributions avec des distinctions telles que Chevalier de la Légion d’honneur, Officier de l’Ordre national du Mérite, ainsi que des prix tels que le Prix de l’environnement de la CCI des Pyrénées-Orientales et le Prix de l’innovation de la Fédération Nationale des Banques Populaires. Sa carrière reflète son engagement constant en faveur de l’énergie solaire et de la durabilité pour la transition énergétique.

Samuele FURFARI

Samuel Furfari est professeur à l’Université Libre de Bruxelles depuis 2003. Il a fait toute sa carrière professionnelle en tant que fonctionnaire européen à la DG Énergie de la Commission européenne pendant 36 ans. Depuis 2019 il est Président de la Société Européenne des Ingénieurs et Industriels.

Patrice COSTA

Né le 26 02.56 à Alger, Conférencier, Journaliste, Grand Reporter. Diplômé d’un Doctorat en Biogéographie étude des milieux naturels. Il est également Écrivain et Naturaliste – Co-fondateur du Groupe d’étude et de conservation des oiseaux et des mammifères sauvages de Lorraine (GECOMSL) – Conseiller scientifique pour la Réserve Biosphère du Delta du Danube en Roumanie – Président de l’Institut européen d’écologie – Référent régional Lorraine pour la Fondation nationale du patrimoine pour le volet nature et biodiversité – Co-organisateur avec Jean-Marie Pelt des Entretiens de la biodiversité (juin 2008/2009/2010)

Bibliographie : Balades à pied en Lorraine (1996), La Lorraine au Naturel (1996), l’Etang-Roi (1997), Nature insolite en Lorraine (2000), Flore et Faune protégées de Lorraine (2005), Une Nature et ses hommes, les chemins de la biodiversité (2010), Le croc, la griffe et la serre, le retour des seigneurs du ciel et de la terre dans le Grand Est ( 2015). Distinctions : Lauréat de la Fondation de la Vocation (1982) – Prix régional presse scientifique du CNRS (1996) – Grand prix de la Biennale des Auteurs Lorrains : La Lorraine au Naturel (1996) – Chevalier de l’Ordre national du Mérite (2007) – Chevalier de la Légion d’honneur (2013)   

Ferdy LOUISY

Principaux mandats : Maire de Goyave (Guadeloupe) depuis 2008 ; Président du Parc National de la Guadeloupe depuis 2005 ; Vice-président de l’Agence française de la biodiversité. Vice-président de l’Agence des Aires Marines de 2010 à 2016 et Président de Parcs Nationaux de France de 2012 à 2016.

La préservation de la biodiversité, la gestion de l’eau, la protection des océans et des aires marines font naturellement partie des préoccupations qui se trouvent au cœur de ses engagements. C’est pour évoquer ces enjeux environnementaux qu’il a été reçu à Washington en mars 2015, dans le cadre du forum bilatéral sur la ville durable et les bouleversements climatiques.

En juin 2015, il fut l’auteur d’un rapport sur la création de la délégation locale (Guadeloupe) de l’Agence française pour la Biodiversité.

Rodophe ALEXANDRE

Rodolphe Alexandre est un homme politique français né le 26 septembre 1953 à Cayenne, en Guyane. Membre du Parti socialiste guyanais (PSG), il a occupé diverses fonctions politiques importantes. Après avoir grandi dans un milieu modeste à Cayenne et fait ses études au lycée Félix-Éboué, il a obtenu une maîtrise d’histoire et de géographie à l’université Bordeaux III.

Sa carrière politique a débuté en 1983 lorsqu’il a rejoint le PSG, devenant ensuite directeur de cabinet au conseil général de la Guyane jusqu’en 1988. En 1989, il a été élu conseiller municipal de Cayenne, puis réélu en 1995, 2001, 2008 et 2014. En 1992, il est devenu conseiller régional de la Guyane, remportant plusieurs réélections.

Rodolphe Alexandre a été élu président du conseil régional de la Guyane en 2010, avec une réélection en 2014. Pendant son mandat, il s’est engagé pour le développement économique, la lutte contre la pauvreté et la promotion de la culture guyanaise.

En 2015, il a été élu président de l’assemblée de Guyane, avec une réélection en 2021. Il a continué à défendre les mêmes causes et s’est également prononcé en faveur de l’autonomie de la Guyane.

Outre sa carrière politique, Rodolphe Alexandre est un auteur prolifique, ayant publié plusieurs ouvrages, dont des biographies sur des figures historiques de la Guyane.

Il a reçu plusieurs distinctions au cours de sa carrière, dont le titre de Chevalier de l’Ordre national du mérite en 2008, Officier de l’Ordre national du mérite en 2020, et Chevalier de la Légion d’honneur en 2022.

Rodolphe Alexandre a également exprimé des convictions fortes, notamment sur le potentiel de développement de la Guyane, la priorité de la lutte contre la pauvreté, et l’importance de préserver et faire rayonner la culture guyanaise.

Maria da GRAÇA CARVALHO

Maria da Graça Carvalho, née le 9 avril 1955 à Beja, au Portugal, est une ingénieure mécanique, universitaire et femme politique. En tant qu’eurodéputée du Parti social-démocrate portugais (PSD) au Parlement européen, elle a joué un rôle clé dans la promotion de l’énergie et de l’environnement.

Issue d’une famille modeste à Beja, Maria da Graça Carvalho a suivi ses études secondaires au lycée de Beja avant d’obtenir un diplôme d’ingénieur mécanique à l’Institut supérieur technique (IST) de Lisbonne.

Après ses études, elle a exercé en tant qu’ingénieure dans le secteur de l’énergie, notamment au sein de la compagnie pétrolière portugaise Galp Energia.

Membre du PSD depuis 1980, Maria da Graça Carvalho a débuté sa carrière politique en étant élue députée au Parlement portugais en 1995, réélue par la suite en 1999, 2002, 2005 et 2009. En 2009, elle a été élue eurodéputée, puis réélue en 2014 et 2019.

Au Parlement européen, elle est membre de la commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs, ainsi que de la délégation pour les relations avec les pays d’Amérique centrale. Son engagement en faveur de l’énergie et de l’environnement est évident à travers son rôle de rapporteure pour des rapports clés, dont celui sur la directive sur les énergies renouvelables et la stratégie européenne pour l’énergie et le climat.

Maria da Graça Carvalho a été honorée de plusieurs prix pour son travail, dont le Prix Sophia de l’environnement en 2010, le Prix de l’eurodéputé de l’année en 2012, et le Prix de l’environnement du Parlement européen en 2018.

Lilian MALET

Délégué Général ACCD’OM

Raphaël CONFIANT

Raphaël Confiant, né le 25 janvier 1951 au Lorrain, en Martinique, est un écrivain français dont l’expression littéraire s’étend du créole au français. En tant que l’un des fondateurs du mouvement de la créolité, il œuvre à la promotion de la culture et de la langue créoles.

Issu d’une famille modeste au Lorrain, Raphaël Confiant poursuit ses études au lycée Victor Schoelcher de Fort-de-France, puis à l’Institut d’études politiques d’Aix-en-Provence et à l’Université d’Aix-Marseille.

Dès l’adolescence, il se lance dans l’écriture, publiant son premier roman en créole, « Bitako-a », en 1985, suivi de plusieurs autres ouvrages tels que « Kod Yanm » (1986) et « Marisosé » (1987). En 1988, son premier roman en français, « Le Nègre et l’Amiral », remporte le prix Antigone, abordant la révolte d’un jeune Martiniquais contre l’oppression coloniale. Auteur prolifique, Raphaël Confiant a publié plus de 30 romans, traduits dans plusieurs langues, ainsi que des recueils de nouvelles, des essais et des pièces de théâtre. Ses écrits explorent divers thèmes tels que l’histoire, la culture, la politique et la société, tout en défendant ardemment la culture créole et la diversité culturelle.

Au-delà de sa carrière littéraire, il s’implique politiquement en tant que membre du mouvement indépendantiste martiniquais, tout en militant pour la défense des droits des minorités et des migrants. Raphaël Confiant incarne ainsi un écrivain engagé, explorant l’identité culturelle martiniquaise tout en contribuant activement au dialogue interculturel.

Jean Paul VIRAPOULLE

Né le 15 mars 1944 à Bras-Panon (La Réunion), est un homme politique français. Il a occupé le poste de maire de Saint-André de 1972 à 2008 et de 2014 à 2020. De plus, il a exercé les fonctions de député et de sénateur entre 1986 et 2011.

Après avoir terminé ses études au lycée Leconte-de-Lisle à Saint-Denis de La Réunion, à Aix-en-Provence et à Paris, Jean-Paul Virapoullé a travaillé en tant que conseiller en gestion agricole à la chambre d’agriculture de La Réunion jusqu’en 1983. Parallèlement, il a acquis des plantations de canne à sucre et s’est installé en tant qu’agriculteur à Saint-André. De 1970 à 1986, il a été secrétaire général de la Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles (FDSEA).

En outre, Jean-Paul Virapoullé a occupé le poste de premier vice-président du conseil général de La Réunion de 1985 à 1988 et de 1998 à 2002.

André JABOL

Gérants de sociétés (Caraïbe)

Vice-président ONG COEDADE.EU

Giuseppe CIAVARINI AZZI

Directeur Général Honoraire de la Commission Européenne. Enseignant Master Affaires européennes Sciences Po de 2002 à aujourd’hui. Directeur au Secrétariat général de la Commission européenne de 1980 à 2001.

José Luis AMARAL

Ancien Directeur du Commerce, de l’Industrie et de l’Énergie, Gouvernement Régional des Açores, Président de ARENA (Agência Regional de Energia e Ambiente da Açores) [2004]

José JAVIER MORALES FEBLES

Ancien conseiller auprès du Président du Cabildo de El Hiero (Canaries Islands)

Michel MAGRAS

Professeur de sciences de la vie et de la terre (1974 – 2008). Ancien sénateur de St Barthélémy (Antilles françaises) du 21 septembre 2008 au 28 septembre 2020. 2ème Vice-président du conseil territorial de Saint-Barthélemy (2012-2017). Responsable des affaires portuaires et sportives du Conseil territorial de Saint-Barthélémy. Conseiller général de la Guadeloupe (élu en 1998, réélu en 2004 – fin du mandat en 2007 avec la mise en place de la collectivité de Saint-Barthélemy). Conseiller municipal adjoint au maire de Saint-Barthélemy (élu en 1995, rééelu en 2001).

Manuel FUMERO GARCIA

Maire de Vilaflor (Canaries, Tenerife)

Claudette FRANCIUS-FIGUERES

Professeur certifiée d’histoire-géographie. Présidente de l’Association Aide à l’Enfance et à l’Adolescence (AAEA). Conseillère Régionale Guadeloupe de 1993 à 2004

Ernest PEPIN

Poête et Écrivain guadeloupéen

Eric JALTON

Homme politique français. Député de la Guadeloupe de 2002 à 2017. Maire des Abymes (Guadeloupe)

Bernadette LACLAIS

Femme politique française. Maire de Chambéry (73) de 2007 à 2014. Vice-présidente du conseil régional Rhône-Alpes pendant onze ans, elle est élue députée de la quatrième circonscription de la Savoie aux élections législatives de 2012 à 2017.

Francine BAVAY

Femme politique française. Elle était membre des Verts depuis 1993 où elle a exercé plusieurs responsabilités au collège exécutif national puis d’ Europe Écologie Les Verts. Ex Conseillère Régionale et Vice-présidente de région Ile de France

Anabella CRANE

Chanteuse caribéenne [2008]. Egalement très engagée dans la lutte contre la violence faite aux femmes.

Gabrielle CARABIN

Femme politique française. Députée de la deuxième circonscription de la Guadeloupe de 2002 à 2017 – Maire de la Commune de Moule (Guadeloupe)

Hervé GAYMARD

Ancien Ministre, Président du Conseil Départemental de la Savoie, Préside la Fondation Charles de Gaulle depuis 2018

José Manuel MELIM MENDES

Ancien vice Président Exécutif de l’AREAM (Agência Regional da Energia e Ambiente da Região Autónoma da Madeira)

Jaime GONZALEZ CEJAS

Maire de Granadilla de Abona (Canaries, Tenerife)

Léon SANITE

Inspecteur général honoraire de santé publique vétérinaire (IGHSPV), Membre de l’ADSPS.

Maurice PONGA

Ancien Député européen et ancien ministre de Nouvelle Calédonie

José Manuel MONTEIRO DA SILVA

Ancien Président de EDA (Électricité des Açores)

Marie-Antoinette MELIERES

Enseignant chercheur au Laboratoire de Glaciologie et Géophysique de l’Environnement (CNRS, Maître de Conférences à l’Université J. Fourier de Grenoble I), Rédactrice de la Lettre “Changement Global”. Intervenant à l’IDDRI

Pr. Dominique BELPOMME

Médecin et Professeur de cancérologie Président de l’ARTAC (Association pour la Recherche Thérapeutique Anti-Cancéreuse)

René-Paul VICTORIA

Homme politique français. Il est maire de Saint-Denis (La Réunion) de 2001 à 2008 et député de La Réunion de 2002 à 2012

Yves-Thibault de SILGUY

Haut fonctionnaire et homme d’affaires français. (Wikipédia)