C’est marqué sur les panneaux d’entrée et de sortie de ville, à Florensac : « Gaz Vert ». Eh oui, cette commune héraultaise est la première en France à s’engager dans ce dispositif.

Florensac, commune française du département de l’Hérault, s’est engagée dans le « Gaz Vert ». Cet engagement est marqué sur les panneaux d’entrée et de sortie de la ville, précisant que Florensac est la première ville de France à s’engager dans ce dispositif. Cet initiative est une étape décisive vers la réduction de l’empreinte carbone de la commune et la promotion de pratiques énergétiques durables pour un avenir plus vert.

Depuis 2010, Florensac se veut leader de l’engagement écologique, avec des panneaux solaires installés sur les toits des équipements de la ville tels que la mairie et le gymnase. Aujourd’hui, en s’engageant pour « Gaz Vert » : la ville est désormais alimenté en gaz 100% renouvelable, une première en France. Florensac donne l’exemple aux autres villes de France.

La mise en place de « Gaz Vert » a également eu un effet positif sur l’économie locale. L’usine de méthanisation constitue une nouvelle source de revenus pour la commune et crée des opportunités d’emplois pour les habitants. De plus, l’utilisation de sources d’énergie renouvelables peut entraîner des économies de coûts à long terme, ce qui en fait une option financièrement viable pour les communautés qui cherchent à investir dans un mode de vie durable. Cette initiative a le potentiel d’attirer des entreprises et des particuliers soucieux de l’environnement dans la ville, stimulant ainsi l’économie locale.

La collaboration avec les énergéticiens a également joué un rôle important dans la transition de Florensac vers les énergies renouvelables. La ville a travaillé en étroite collaboration avec des énergéticiens, comme GRDF, pour atteindre ses objectifs. L’engagement de la ville en faveur du gaz vert a été officiellement dévoilé le jeudi 27 avril 2023, par Vincent Gaudy, maire et vice-président du Département de l’Hérault et Frédéric Fort, directeur territorial de GRDF. Cette collaboration a été essentielle pour aider la ville à mettre en œuvre des pratiques énergétiques durables et à atteindre son objectif de devenir un leader des énergies renouvelables en France.

Le COEDADE se réjouit de cette initiative qui met en avant l’utilisation du gaz vert, une énergie 100% renouvelable, au service d’une commune. Le gaz vert, également appelé biométhane, est une énergie à prendre en compte dans le mix énergétique pour lutter contre le rejet des gaz à effet de serre. Cette énergie renouvelable bas carbone représente une solution intéressante pour valoriser les déchets organiques et contribuer à la transition énergétique et à l’économie circulaire. Toutes les parties prenantes impliquées dans l’aboutissement de ce projet méritent des félicitations pour leur engagement en faveur de la promotion des énergies renouvelables et de la lutte contre le changement climatique.

Nous rappelons que le COEDADE a pris l’initiative d’intégrer l’utilisation du BioGNV comme carburant pour le moteur de sa péniche dans le cadre de son projet global « péniche ourson ». Cette solution retenue par le COEDADE est en ligne avec les objectifs de la transition énergétique pour la croissance verte avec pour finalité sa contribution pour décarboner le transport et réduire l’impact environnemental dans le milieu fluvial.

3 commentaires

  1. michel ROUSSON

    Dans le contexte des sanctions Internationales contre la Russie concernant le gaz fossile il faut rapidement développer cette production souveraine de gaz pour remplacer le gaz russe et ainsi diminuer en plus notre empreinte carbone

  2. belle initiative pour le gaz vert

  3. Juan Rafael Alonso Marrero

    Verdaderamente todo un éxito congratulaciones…